Author: CMOS Bulletin SCMO

Prévisions saisonnières estivales 2020 de la glace de mer arctique

– Par des contributeurs de l’Environnement et Changement climatique Canada, l’Université du Québec at Montréal, l’Institut de l’Arctique et l’Antarctique, le Centre hydrométéorologique de Russie, l’Institut météorologique norvégien, l’Institut météorologique finlandais, l’Organisation météorologique mondiale, le Centre de prévision du climat, et l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique –

Déclaration de consensus du Forum sur le climat de l’Arctique (suite)

Faits saillants

L’état des glaces inférieur à la normale à près de la normale pendant l’hiver 2019-2020 partout en Arctique est le résultat, entre autres, de températures de l’air en surface supérieures à la normale au-dessus de l’Eurasie et de l’océan Arctique.

Continue reading

Variables micrométéorologiques et modélisation de la dispersion atmospherique dans deux regions climatiques au Québec

– By Richard Leduc, Ph.D., AirMet Science Inc., and Jean-François Brière, Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Le modèle de dispersion AERMOD de l’US-EPA (2019a) est largement utilisé pour évaluer la concentration des contaminants dans l’air ambiant suite aux émissions d’une source. À cette fin, le modèle AERMOD requiert des variables micrométéorologiques caractérisant la turbulence (u*, w*, L, zic, zim); elles sont calculées par le module AERMET et obtenues à l’aide de données locales de surface (vent, température et opacité de la couverture nuageuse) et en altitude;

Continue reading

Le cas de la température la plus basse jamais enregistrée en Ontario

– Par Bryan Smith –

Quelle est la précision des données météorologiques du Canada? Le cas de la température la plus basse jamais enregistrée en Ontario laisse planer des doutes.

Les Canadiens peuvent consulter gratuitement l’une des plus importantes bases de données climatiques dans le monde, les données remontant aussi loin que 1840.

Continue reading

Kimberly Strong remet la présidence du SCMO à Marek Stastna

Chers amis et collègues de la SCMO,

Le mois de juin marque la fin de mon année comme présidente de la SCMO. Ce fut un honneur pour moi d’assumer ce rôle, qui a été à la fois fécond en événements et enrichissant, notamment au cours des derniers mois. Je tiens à remercier sincèrement le personnel de la SCMO, le conseil d’administration, les cadres, les présidents des centres et des comités de même que les membres, pour leur soutien et l’ensemble de leur contribution à la SCMO durant l’année qui vient de s’écouler.

Continue reading

Énoncé de la SCMO sur le racisme : il est temps d’agir

Nous assistons avec angoisse aux résultats violents et mortels du racisme anti-Noirs endémique au sein des organisations chargées du respect de la loi aux États-Unis, au Canada et dans le monde entier. Les hommages rendus à George Floyd ainsi que les protestations contre la brutalité policière et le racisme qui se déroulent aux États-Unis et au Canada ont projeté cet enjeu au premier plan de l’opinion publique et nous rappellent les injustices systémiques que subissent les communautés noires.

Continue reading

La SCMO remet aux lauréats les prix 2020 pendant l’AGA et le Congrès virtuel

OTTAWA, le 12 juin 2020 – Dans le cadre de son Congrès nouveau genre virtuel et nous menant à l’assemblée générale annuelle (AGA), la Société canadienne de météorologie et d’océanographie (SCMO.ca) est heureuse d’annoncer que dix scientifiques, universitaires et chercheurs canadiens ont été reconnus pour leurs réalisations exceptionnelles permettant l’avancement des connaissances et la compréhension des sciences atmosphériques, de l’hydrologie, de la météorologie et de l’océanographie.

Continue reading

Mot de la présidente Kimberly Strong : Congrès nouveau genre & séances virtuelles

– Par Kimberly Strong, Présidente de la SCMO et directrice du département de physique de l’Université de Toronto–

Amis et collègues de la SCMO,

Au cours des deux derniers mois, nous avons tous dû nous adapter aux perturbations que cause la pandémie de COVID-19, et la SCMO ne fait pas exception. En mars, nous avons suivi quotidiennement l’évolution rapide de la situation liée au virus. Le 3 avril, nous avons décidé d’annuler le 54e Congrès, qui devait se dérouler du 24 au 28 mai à Ottawa. Cette décision se fonde sur les recommandations des gouvernements locaux, provinciaux et fédéral et des organismes de santé publique concernant les mesures nécessaires pour ralentir la propagation de la COVID-19 et protéger nos communautés.

Continue reading

Vancouver skyline showing the tower and traffic lights with mountains in the background

La pollution de l’air au temps de la COVID-19

– Par D. G. Steyn, Département des sciences de la Terre, de la mer et de l’atmosphère, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver (C.-B.) et Kyle Howe, Qualité de l’air et changements climatiques, District régional du Grand Vancouver, Burnaby (C.-B.) –

La pandémie de la COVID-19 perturbe de nombreux aspects de la société, et ce, aux échelles mondiale, nationale et locale. L’effet le plus direct s’avère l’augmentation tragique de la morbidité et de la mortalité humaine que cause la maladie. En outre, la réduction des déplacements de la population qu’impose la loi afin de ralentir la propagation du virus a placé les économies « sous respirateur ».

Continue reading

© 2017 Société canadienne de météorologie et d’océanographie

Designed & powered by Creative Carbon