Espace Membres

2019/11/08 : Appel pour les nominations : Prix de la SCMO

Date limite pour les nominations envers les Prix de la SCMO : 15 février.

Le 15 février est la date limite pour la soumissions des mises en candidature pour les prix et honneurs de la Société. Cela semble peut-être loin, mais il semble toujours que la date arrive soudainement.

Veuillez prendre quelques secondes pour visiter http://www.cmos.ca/site/awards?language=fr_FR& pour la liste des huit prix et pour lire les instructions, puis prendre le temps de soumettre la nomination d’un de vos collègues ou étudiants.

La SCMO a une histoire qui souligne les personnes méritantes (membres et non-membres) par ses programmes de reconnaissance. Malheureusement, il y a beaucoup de personnes qui méritent d’être nommées qui ne le sont pas, parce qu’on est trop occupé. N’attendez pas : faites-le maintenant!

À noter que toutes enquêtes ainsi que toutes nominations doivent être soumises au Coordinateur des honneurs de la SCMO (Denis Bourque) au coord-honneurs@scmo.ca


2019/09/17 : Kim Strong a été élue membre de la Société royale du Canada (SRC)

Photo of CMOS President Kimberly strong, smiling woman with short dark hair.

La présidente de la SCMO, Kim Strong, a été élue membre de la Société royale du Canada (SRC). Elle est la présidente de la SCMO, présidente du département de physique de l’Université de T et responsable de la science et de l’exploitation de PEARL.

L’annonce officielle de la RSC indique ce qui suit :
“Kimberly Strong est une physicienne de l’atmosphère de renommée internationale qui utilise un éventail de techniques spectroscopiques pour sonder la composition de l’atmosphère. Elle a mis au point de nouvelles méthodologies expérimentales et des outils d’analyse, ainsi que des capacités d’observation à long terme dans l’Arctique canadien et ailleurs. Ses recherches ont permis de mieux comprendre les processus physiques et chimiques à l’origine des changements atmosphériques et de mieux comprendre l’appauvrissement de la couche d’ozone, la qualité de l’air et le climat.”

Félicitations Kim!

Plus de détails trouvés ici: https://rsc-src.ca/en/press-release-rsc-presents-class-2019


2019/09/15 : Extrait du Rapport du Projet Atmosphère pour la SCMO 2019 du participant canadien Bogusia Gierus

Cette année, la Société canadienne de météorologie et d’océanographie m’a choisi comme participant canadien du Projet Atmosphère. Projet Atmosphère est un atelier d’été pour enseignants offert par l’American Meteorological Society au Centre de formation du service météorologique national à Kansas City, dans le Missouri.

Vingt-quatre enseignants de partout aux États-Unis et un Canadien (moi) ont participé à cet atelier de développement professionnel conçu pour que nous puissions enseigner le contenu atmosphérique aux élèves de la maternelle à la 12ème année. L’atelier a eu lieu au Centre de formation du service météorologique national (NWSTC). La présence de l’atelier dans ce centre de formation météorologique nous a permis d’avoir accès à un large éventail de systèmes d’information météorologique informatisés et de voir de près le matériel utilisé pour les prévisions, comme le Système d’observation de surface automatisé (ASOS) et les stations de surface. Le Centre de météorologie aéronautique, responsable des prévisions aéronautiques, se trouve également dans le bâtiment, ce qui nous permet de voir des applications réelles des prévisions météorologiques.

Au cours de l’atelier sur place qui a duré une semaine, nous avons appris des experts du domaine, les professeurs nous ont enseigné les concepts météorologiques et climatiques, et nous avons reçu des modules pour appliquer les connaissances acquises en classe. Des sujets tels que l’interprétation d’images satellitaires et RADAR, les orages et les orages violents, ainsi que les prévisions météorologiques ont été abordés par des experts dans leurs domaines.
Mes parties préférées de la semaine étaient toutes les activités pratiques (modules) auxquelles nous avons été initiés. Ces activités ont été spécialement conçues pour les élèves de la maternelle à la 12e année et peuvent être adaptées à tous les niveaux scolaires. Je me voyais moi-même (et tous les enseignants de sciences) utilisant ces activités directement dans ma classe. Par exemple, nous avons appris les anticyclones et les dépressions grâce à l’activité Torsion de la main (Hand Twist), l’activité Curseur de cyclone extra-tropical (Extra-Tropical Cyclone slider) et l’activité Nuage en bouteille.

Tous les enseignants participants doivent présenter un atelier de formation local pour les autres enseignants de leur école ou de leur district. J’ai l’intention de faire cet atelier local à l’automne de cette année. En tant que enseignant dans une école de la maternelle à la 12e année, je serai en mesure d’appliquer toutes les informations que j’ai apprises et d’organiser un atelier dans l’école pour tous les enseignants de sciences lors de l’une de nos journées / réunions de développement professionnel.

Un grand merci à nos hôtes et dirigeants, Wendy Abshire, Elizabeth Baugher et Chad Kauffman, qui ont fait un travail remarquable en partageant leurs connaissances avec nous, en nous organisant et en nous préparant à partager ce que nous avons appris avec d’autres enseignants. De plus, j’aimerais remercier la Société canadienne de météorologie et d’océanographie de continuer à soutenir la participation canadienne à cet atelier.

Le rapport complet se trouve dans le numéro 47 du Bulletin numéro 4.


2019/09/03 : CMOS et l’assemblée générale de l’Union géodésique et géophysique internationale

Le 53e congrès de la SCMO s’est tenu à Montréal au Palais des congrès an tant que partie intégrante de l’assemblée générale de l’Union géodésique et géophysique internationale, du 8 au 18 juillet 2019. Parmi les 4000 participants, 200 se sont identifiés en tant que membres de la SCMO et ont pu exposer les résultats de leur recherche à des collègues de par le monde. Plus de 4900 présentations orales ou d’affiches ont eu lieu durant l’ensemble du congrès. À noter que les présentations et activités de secteurs d’intérêt pour la SCMO ont eu lieu pendant les premières journées du congrès. Quelques activités réservées aux membres de la SCMO se sont tenues, notamment pour les étudiants (brise-glace au pub Ste-Élisabeth le 8 juillet et bouffe&cause le 10 juillet au restaurant Chez Chili). Une centaine de personnes de la SCMO ont participé au traditionnel banquet (et cérémonie de remise des prix) de la SCMO qui s’est tenu le 11 juillet.

photos from the IUGG General assembly shows CMOS members, networking, receiving awards, and in the banquet hall.
Clockwise from top left: CMOS banquet crowd; Laughter at the Student Icebreaker; Sisi Chen, one of this year’s recipients of the Tertia M.C. Hughes Memorial Graduate Student Prize with Past-President Paul Kushner; CMOS LAC Chair Dominique Paquin hands the task over to Gordon McBean and next year’s CMOS LAC for the 2020 Congress in Ottawa; Gabriel Gobeil presenting his poster; “Lunch ‘n Learn” networking event for students.


2019/08/20 : Michel Jean a reçu la médaille Patterson 2018 pour services distingués

Photo showing CMOS member and Patterson medal winner Michel Jean with David Grimes of the WMO. Two men, white hair and glasses, smiling and holding a framed certificate

Le 11 juillet dernier , Michel Jean a reçu la médaille Patterson 2018 pour services distingués. Remise depuis 1954, la médaille Patterson pour services distingués est considérée comme la plus haute récompense accordée à un Canadien en reconnaissance pour des travaux exceptionnels en météorologie. Cette décoration prestigieuse fut créée en l’honneur de John Patterson, météorologiste distingué, ainsi que directeur et contrôleur du Service météorologique du Canada de 1929 à 1946, une période critique pour le développement de cet organisme.

Michel a fait preuve d’un dévouement, d’un esprit d’initiative et d’une vision extraordinaires tout au long d’une longue carrière exemplaire au Service météorologique du Canada. Il a contribué de manière exceptionnelle à l’opérationnalisation de la science météorologique et aux avancées des applications environnementales servant aux prévisions numériques du temps et a accompli un travail exemplaire en représentant le Canada sur la scène mondiale.

Sa passion pour l’informatique, la science et l’environnement a favorisé des réalisations exceptionnelles. Michel a joué un rôle de chef de file du transfert des progrès de la recherche et du développement météorologiques vers les services opérationnels tant à l’échelle nationale qu’internationale. Son leadership sur la scène internationale, par l’intermédiaire de l’Organisation météorologique mondiale, a permis au Canada d’influencer l’évolution de l’infrastructure météorologique mondiale et de tirer parti des investissements et des connaissances d’autres pays.

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Michel Jean pour son dévouement à la météorologie et ses contributions distinguées dans le domaine, tant au Canada qu’à travers le monde.

David Grimes
Sous-ministre adjoint, Service météorologique du Canada

Diane Campbell
Sous-ministre adjointe déléguée, Service météorologique du Canada


2019/07/08 : L’art subtil de la diplomatie météorologique

Un excellent article paru dans The Globe and Mail (6 juillet 2019; Andrew Blum) se fonde en grande partie sur des entrevues avec David Grimes, membre éminent de la SCMO et sous-ministre adjoint d’Environnement et Changement climatique Canada.

Weather diplomacy is a subtle art, combining a technical knowledge of infrastructure and a political ear to its effects. “It’s not like you’re herding people, but you’re listening, and then you want to capture all of the diversity of what’s said,” Mr. Grimes explains, in an interview between sessions at congress. “Is there something they’re all saying that is the same?”

Un article à ne pas manquer!

Lien vers l’article intégral dans The Globe and Mail : https://www.theglobeandmail.com/opinion/article-the-subtle-art-of-weather-diplomacy/


2019/05/15 : Activités étudiantes, Congrès de la SCMO, et la 27e Assemblée générale de l’UGGI

Thèse en 180 secondes (15h à 17h le 8 juillet)
Les étudiants participant à cette activité auront trois minutes pour présenter leurs travaux de recherche avec un maximum de trois diapositives. Des juges assisteront à l’activité et les gagnants recevront des prix en argent (250$, 150$ 100$). Pour s’inscrire, écrivez à cmos2019students@yahoo.com avec 180 secondes en sujet.

5 à 7 (18h le 8 juillet)
Un 5 à 7 aura lieu dans un bar à proximité suite à l’activité de « thèse en 180 secondes » pour les étudiants membres de la SCMO.  C’est l’occasion idéale de rencontrer des étudiants de partout au pays et d’échanger avec eux.

“Bouffe & Cause” (12h le 10 juillet)
Les étudiants pourront aller manger dans un restaurant près du Palais des congrès (Chinatown), où ils seront assis de 6 à 8 par table. Des professeurs et/ou chercheurs membres de la SCMO passeront de table en table pour discuter et échanger sur divers sujets avec les étudiants. Le coût du repas pour les étudiants sera en partie couvert par la SCMO. Pour s’inscrire, écrivez à cmos2019students@yahoo.com avec bouffe et cause en sujet. 


2019/04/30 : Des étudiants remportent des prix de la Société… hier et aujourd’hui

Bob Jones, Archiviste de la SCMO

Deux photos inspirantes illustrent des événements associés aux archives de la SCMO et au centre d’Ottawa. Elles montrent que nos sciences avancent au fil des générations et je pense que les lecteurs du Bulletin se réjouiront de leur publication.

CMOS Awards

Tout d’abord, Geoff Strong (président de la SCMO en 2006-2007) nous a écrit avoir trouvé dans sa collection une rare photo du Congrès 1975 de la SMC à Vancouver (nous n’étions pas encore la SCMO à ce moment). La photo montre Geoff qui reçoit le Prix des étudiants diplômés (maintenant prix Tertia-M.-C.-Hughes pour étudiants diplômés) pour son mémoire intitulé The Objective Measurement of Alberta Hailfall. Cette photo est exceptionnelle puisque jusqu’à présent nous n’avons pas d’autres photos de ce congrès. Le président sortant de l’époque, André Robert, remet le prix à Geoff.

CMOS Awards

La seconde photo a été prise à l’Expo-sciences régionale d’Ottawa le 6 avril 2019. Le centre de la SCMO d’Ottawa délègue chaque année des juges qui examinent tous les projets pertinents de cette expo-sciences et remettent des prix en argent. Cette autre photo inspirante montre le lauréat de cette année, Alex Kent, un élève de 8e année de la Macdonald-Cartier Academy à Ottawa, qui reçoit le premier prix des mains du juge Gregory Steeves, pour son projet sur l’effet des pluies acides sur les matériaux de construction. Gregory est l’un des représentants étudiants au sein du comité de direction du centre d’Ottawa. Il détient un baccalauréat en études environnementales. Enfin, le trophée qui apparaît sur la photo est également une pièce d’archives. Il a été créé en 1977 par le centre d’Ottawa. Depuis lors, cette récompense passe annuellement d’école en école.

Ces deux photos immortalisent quatre générations de scientifiques étudiant nos champs d’expertise, André Robert, Geoff Strong, Gregory Steeves et Alex Kent. Formidable!


2019/04/22 : Après 20 ans de service, David Sills quitte ECCC

Après 20 ans de service, David Sills quitte ECCC et s’installe à London pour se joindre à l’Université Western en tant que directeur général du Northern Tornadoes Project.

David est un chercheur spécialiste du temps violent, dont les sujets de prédilection comprennent les circulations convergentes à basse altitude (fronts de brise de lac, fronts de rafales, fronts de point de rosée) et leur relation avec les phénomènes météorologiques violents et les niveaux dangereux de polluants atmosphériques, ainsi que les tornades, la foudre, le développement d’outils et de techniques pour la prévision immédiate du temps violent, et plus. En 2017, il a reçu de la SCMO la médaille Rube-Hornstein en météorologie opérationnelle et, en 2016, la mention d’excellence Geoff-Howell pour l’innovation.

David quittera ECCC le 26 avril 2019. Le mercredi 24 avril 2019 à 10 h 30, dans le cadre de ses activités de départ, il donnera une conférence à l’auditorium de Downsview :

From Pioneers to Practitioners: A Short History of Severe Thunderstorm Research and Forecasting

La science de la compréhension des orages violents et la création de techniques de prévision connexes sont relativement récentes. La majeure partie des recherches fondamentales n’ayant été effectuées qu’au cours des 75 dernières années. Fait peu connu, le Canada a joué un grand rôle dans la recherche et le développement dans ce domaine, et certains de ses scientifiques de l’atmosphère ont fait figure de pionniers au-delà de nos frontières. La contribution des scientifiques du gouvernement fédéral représente une part importante des travaux de recherche, particulièrement au cours des dernières décennies. Cet article décrit brièvement l’ampleur de la contribution canadienne, y compris en ce qui concerne la météorologie radar, les études sur le terrain, les travaux en laboratoire et les prévisions. Il aborde en outre les thèmes stratégiques qui nécessitent une attention accrue afin d’améliorer notre compréhension et nos capacités de prévision.


Cryobanque nationale canadienne de la biodiversité

Fruit d’un don de la famille Beaty, la Cryobanque nationale canadienne de la biodiversité (CNCB), a officiellement ouvert ses portes en septembre 2018 au Campus du patrimoine naturel du Musée canadien de la nature (MCN) (1740, chemin Pink, Gatineau [secteur Aylmer], Québec). La CNCB est un biodépôt de spécimens d’histoire naturelle de tout le Canada et de l’étranger. Elle peut stocker plus d’un million de cryovials standard de 2 mL. Cette installation à la fine pointe de la technologie utilise la technologie novatrice de congélation à l’azote liquide. Elle améliore grandement la capacité du MCN à entreposer avec la plus grande intégrité les collections congelées (à -170 °C).

La mission de la CNBC est de fournir d’excellents soins à nos spécimens et un accès facile à des fins scientifiques. Elle peut aussi accueillir les spécimens de référence provenant de projets de recherche menés à l’extérieur du MCN. Les collections peuvent contenir des représentants de tous les règnes de classification taxonomique sous forme de tissus, d’échantillons environnementaux, de spécimens témoins de phénotypes et d’ADN. Comme il s’agit du prolongement de notre entrepôt de collections, l’exploitation de la CNCB est conforme à toutes les autres politiques et procédures du MCN.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’installation, envoyez vos questions à nbcc-cncb@nature.ca, visitez notre page Web (https://nature.ca/fr/recherche-collections/collections/cryobanque), ou écrivez à Cryobanque nationale canadienne de la biodiversité, Musée canadien de la nature, C.P. 3443, succursale D, Ottawa (Ontario), K1P6P4, Canada.


2019/03/10: Nouveau livre disponible pour examen par les membres

18 Miles: The Epic Drama of Our Atmosphere and Its Weather, 2018. By Christopher Dewdney, ECW Press, ISBN 978-1-77041-346-7 (Paperback), 251 page, $21.95. (2019-1)

Autres titres récents encore disponibles pour examen:

  • A Bright Future: How Some Countries Have Solved Climate Change and the Rest Can Follow, 2019. By Joshua S. Goldstein and Staffan A. Qvist, Hachette Book Group, ISBNs 978-l-5417-241O-5 (hardcover), 978-1-5417-2409-9 (e-book), 288 pages, $34.00. (2018-9)
  • Trends and Changes in Hydroclimatic Variables: Links to Climate Variability and Change, 2019. Edited by Ramesh Teegavarapu, Elsevier Inc., ISBN 978-0-12-810985-4, 400 pages, US$127 (2017-10)
  • Tropical Extremes: Natural Variabilities and Trends, 2019. Edited by V. Venugopal, Jai Sukhatme, Raghu Murtugudde, Remy Roca, Elsevier Inc. ISBN 978-0-12.809248-4, 333 pages, US$110 (2018-11)
  • World Seas, An Environmental Evaluation. VOLUME III: Ecological Issues and Environmental Impacts, Second Edition, 2019. Edited by Charles Sheppard, Elsevier Inc. ISBN 978-0-12-805052-1, 633 pages, US$250. (2018-12)
  • Eustasy, High-Frequency Sea-Level Cycles and Habitat Heterogeneity, 2017. By Mu Ramkumar and David Menier, Elsevier Inc, ISBN 978-0-12-812720-9, Paperback, 102 pages, US$60 (2017-3)
  • Minding the Weather: How Expert Forecasters Think, 2017. By Robert R. Hoffman, Daphne S. LaDue, H. Michael Mogil, Paul J. Roebber, and Gregory Trafton, The MIT Press, ISBN 978-0-262-03606-1, Hardcover, 469 pages, $66.69 (2017-4)
  • Risk Modelling for Hazards and Disasters, 2017. By Gero Michel, Elsevier, ISBN 9780128040713, paperback, 338 pages, US$100.00 (2017-5)
  • Introduction to Satellite Remote Sensing; Atmosphere, Ocean and Land Applications, 2017. By William Emery and Adriano Camps, Elsevier, ISBN 9780128092545, 860 pages, US$130.00 (2017-6)
  • Remote Sensing of Aerosols, Clouds and Precipitation, 2017. By Tanvir Islam, Yongxiang Hu, Alexander Kokhanovsky and Jun Wang, Elsevier, ISBN 9780128104378, 364 pages, US$120.00 (2017-7)
  • Mixed-Phase Clouds: Observations and Modeling, 2017. By Constantin Andronache, Elsevier, ISBN 9780128105498, 300 pages, US$89.95 (2017-8)
  • Synoptic Analysis and Forecasting, An Introductory Toolkit, 2017. By Shawn Milrad, Elsevier, ISBN 9780128092477, 246 pages, US$125.00 (2018-1)
  • Ice Caves, 2017. Edited by Aurel Persoiu, Elsevier, ISBN 9780128117392, 752 pages, $225.00 (2018-2)
  • Rainbows: Nature and Culture, 2018. By Daniel MacCannell, The University of Chicago Press and Reaktion Books Ltd, ISBN 9781780239200, 208 pages, US$24.95 (2018-4)
  • Verner Suomi: The Life and Work of the Founder of Satellite Meteorology, 2018. By John M. Lewis, The University of Chicago Press and the American Meteorological Society, ISBN 9781944970222, paperback,168 pages, US$30.00. (2018-5)
  • The Deep Pull: A Major Advance in the Science of Ocean Tides, 2018. Par Walter Hayduk, FriesenPress, ISBN 9781525518706 (hardcover) $35.49, 9781525518713 (softcover) $27.49, 9781525517820 (eBook) $11.99, 251 pp. (2018-7)

Vous n’avez jamais revu un livre? Pas de problème! Consultez certains de ces commentaires passés pour obtenir quelques idées: Ice: Nature and Culture;Weather in the Courtroom; Convenient Mistruths: A Novel of Intrigue, Danger and Global Warming; Weather, A Very Short Introduction; Nonlinear and Stochastic Climate Dynamics.

Si vous un examen d’un livre, il est à vous de garder! Contactez l’éditeur pour plus d’informations.


2019/03/05: Ray Desjardins, membre de longue date de la SCMO, a récemment été investi de l’Ordre du Canada

Parmi ses réalisations, mentionnons la mise au point d’un analyseur de dioxyde de carbone à réaction rapide mesurant la photosynthèse et la respiration des cultures sur le terrain, l’utilisation innovatrice d’instruments embarqués dans des aéronefs afin de mesurer régionalement la photosynthèse, l’évapotranspiration et d’autres gaz à effet de serre, et la conception d’un calculateur de gaz à effet de serre qui permet aux agriculteurs d’estimer les émissions provenant de leur propre ferme. Au cours des 56 années qu’a duré sa carrière, Ray a joué un rôle fondamental dans le cadre d’initiatives scientifiques nationales et internationales importantes visant à quantifier le fonctionnement des écosystèmes terrestres et leur contribution aux échanges de gaz à effet de serre. Il a travaillé plus de 30 ans au sein de la Commission de météorologie agricole de l’Organisation météorologique mondiale, où il a dirigé une équipe chargée de diffuser les connaissances sur l’impact que produit l’agriculture sur le climat ainsi que contribué au transfert de technologies agricoles vers les pays en développement.

Ray compte plus de 55 ans de service à Agriculture Canada et il est membre de la SCMO depuis plus de 25 ans. Il continue de contribuer activement à notre Société : il s’est récemment joint à la direction du centre d’Ottawa et participera à la planification du Congrès 2020 de la SCMO à Ottawa.

Félicitations Ray!


2019/02/27 : La Médaille d’or de l’UGGI est décernée à William Richard Peltier

La Médaille d’or de l’UGGI est décernée à William Richard Peltier (Université de Toronto, Canada) pour « son apport scientifique inédit et considérable en matière de physique de l’intérieur de la terre et de processus du système climatique, ainsi que pour son dévouement désintéressé à la collaboration scientifique internationale ». « Le professeur Peltier est certainement l’un des rares géophysiciens vivants à avoir exercé une profonde influence dans le domaine de l’évolution du système terrestre. Ses travaux, véritablement interdisciplinaires, couvrent la géophysique, la géodésie, la glaciologie, les sciences du climat et du paléoclimat, les sciences atmosphériques et la dynamique des fluides géophysiques », explique sa collègue Anny Cazenave (France), membre de l’UGGI.

W. Richard Peltier obtient en 1967 un baccalauréat en physique de l’Université de la Colombie-Britannique. Il termine à l’Université de Toronto une maîtrise en 1969 et un doctorat en 1971, tous deux en physique. En 2007, il reçoit un doctorat ès sciences de l’Université de Waterloo. En cinq ans, il passe de professeur adjoint (1974) à professeur titulaire à l’Université de Toronto. Il a été professeur invité à la UCLA (États-Unis), au NCAR (Boulder, Colorado), à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), à l’IPGP et à l’ENS (Paris, France), et à l’Université de Bergen (Norvège). W. Richard Peltier a été nommé membre de l’American Geophysical Union, de l’American Meteorological Society, de la Société royale du Canada et de l’Académie norvégienne des sciences et des lettres. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont des prix de premier plan au Canada et aux États-Unis.

La Médaille d’or sera remise à W. R. Peltier par le président de l’UGGI au cours de la cérémonie de remise des prix de la XXVIIe Assemblée générale de l’UGGI le 13 juillet 2019 à Montréal, Canada. Le récipiendaire recevra également une attestation de membre honoraire de l’UGGI et une épinglette.

Information supplémentaire : Alik Ismail-Zadeh, secrétaire général de l’UGGI


2019/02/22: Soumission abstraite pour le Congrès CMOS à l’IUGG prolongé au 1er mars

La 27e Assemblée générale de l’UGGI (www.iugg2019montreal.com) aura lieu du 8 au 18 juillet 2019, au Palais des Congrès de Montréal, dans la province de Québec, au Canada. Les thèmes pertinents pour les participants au CMOS seront entre le 9-14 juillet et les ateliers du 8 juillet. Cette assemblée fournira l’occasion aux participants nationaux et internationaux de partager leur science et leur culture. Nous soulignerons le 100e anniversaire de l’UGGI, mettant en perspective la recherche liée aux sciences de la Terre et de l’espace en revoyant les réalisations du siècle dernier et en rêvant celles du prochain. Joignez-vous à nous pour plusieurs activités scientifiques incluant des présentations destinées au public, des conférenciers invités de qualité et surtout, une grande variété de sessions sur des thèmes pertinents.


2019/02/19: Appel de mises en candidature 2018 – Médaille Patterson

J’ai le plaisir de vous inviter à soumettre de nouveau cette année des candidatures pour célébrer l’excellence et les réalisations exceptionnelles aux résidants du Canada pour les services distingués qu’ils ont rendus dans le domaine de la météorologie par la récompense de la Médaille Patterson octroyée par le Service météorologique du Canada (SMC). Nous demandons aux proposant(e)s de préparer un court résumé de deux pages décrivant comment le candidat(e) a contribué à la météorologie, tel que décrit dans les critères de la médaille Patterson. Pour plus d’information, veuillez-vous référer au document ci-joint « Instructions aux proposants ». La date d’échéance pour la mise en candidature pour la Médaille Patterson 2018 est le 22 mars 2019. Si vous avez besoin d’information additionnelle, veuillez communiquer avec Jennifer Hebert par courriel à Jennifer.Hebert@Canada.ca ou par téléphone en composant le 819-938-4388. S’il-vous-plait, veuillez acheminer auprès des personnes qui seraient intéressées.

David Grimes Sous-ministre adjoint Service météorologique du Canada


2018/12/30 : Le Prix de la recherche scientifique sur le Nord

Savoir polaire Canada souhaite annoncer que la période de mise en candidature est maintenant ouverte pour l’édition 2019 du Prix de la recherche scientifique sur le Nord.

Le Prix de la recherche scientifique sur le Nord est présenté chaque année à une personne ou à un groupe qui a apporté une contribution importante à la connaissance et à la compréhension du Nord canadien. Dans l’esprit de la dernière Année polaire internationale (2007-2008), le Prix de la recherche scientifique sur le Nord vise à souligner la transformation du savoir en action.

Cette année soulignera le 34e anniversaire du prix, qui comprend la Médaille du centenaire, créée pour commémorer le 100e anniversaire de la première Année polaire internationale, 1882-1883, ainsi qu’un prix en espèces.

La date limite de réception des candidatures est le 31 janvier 2019. Pour plus de renseignements, visiter le site Web de Savoir polaires Canada à https://www.canada.ca/fr/savoir-polaire/financementchercheurs/prix.html, ou communiquer avec : Savoir polaires Canada, info@polar.gc.ca


2018/11/20 : BAMOS numéro spécial célébrant le 30e anniversaire de l’Australian Meteorological and Oceanographic Society (AMOS)

AMOS logo for CMOS Members Page

L’AMOS est fière de publier un numéro très spécial de son bulletin, qui souligne les activités du trentième anniversaire de la société, célébré en 2017. Un an plus tard, cette publication présente des réflexions sur la création de l’AMOS et met en lumière certaines des avancées scientifiques survenues au fil de son existence.

Merci à John McBride pour sa contribution en tant que rédacteur en chef invité. Nous espérons que ce numéro vous plaira.

Lecture en ligne ou téléchargement à partir de Joomag

Bonne lecture et n’hésitez pas à nous communiquer vos impressions à l’adresse bamos@amos.org.au


2018/11/02: Jim Drummond a reçu la médaille Martin-Bergmann pour l’excellence en leadership et en sciences dans l’Arctique décernée par la Société géographique royale du Canada

A photo of Jim Drummond, standing in an ARctic landscape at a sign that reads 80 degrees north

Pour sa contribution exceptionnelle à la recherche, à la science et au leadership dans l’Arctique, la Société décerne à James Drummond la médaille Martin-Bergmann de 2018.

Parmi ses contributions à l’avancement de la recherche dans l’Arctique, mentionnons la création du laboratoire de recherche atmosphérique dans l’environnement polaire (PEARL), observatoire phare de l’Arctique, qui est reconnu mondialement et qui a sous-tendu un nombre important de travaux. Son enthousiasme pour la recherche dans l’Arctique a animé le programme de sensibilisation CANDAC/PEARL, qui appuie des milliers d’étudiants, d’enseignants, de hauts fonctionnaires et de membres de la communauté diplomatique. M. Drummond est un collaborateur très recherché et actif au sein des communautés scientifiques nationale et internationale, y compris au sein de nombreux comités de haut niveau.

De la part de tous les membres de la SCMO, nos plus sincères félicitations!

Source: rcgs.org; Photo source: thechronicleherald.ca


2018/10/25: Developments in Arctic Shipping Operations & Infrastructure, March 13th-14th, 2019, Montreal

L’événement de deux jours se composera d’un certain nombre de présentations informatives suivies de débats interactifs et de discussions en groupe, rassemblant les principaux intervenants de l’industrie, notamment les armateurs, les gestionnaires de navires et les fournisseurs de solutions associés, les garde-côtes et les autorités de transport gouvernementales, les météorologues, les consultants et les fournisseurs de technologie. ReJoignez-nous à Montréal pour entendre la fantastique gamme de dirigeants et d’experts qui offrent les possibilités offertes aux armateurs et comment surmonter les défis pratiques liés aux conditions arctiques.

Les sujets clés sont les suivants:

  • Operating Successfully in a Hostile Environment
  • Overcoming Practical Challenges to Reach Polar Code Compliancy
  • Freedom of Trade in the Arctic
  • Coordinating Global Aims for Arctic Development
  • Improving Communication Systems in the Arctic to Advance Shipping Capabilities
  • Keeping Up with Growing Demand for Vessels with Ice breaking Capacity
  • Shipping Opportunities Arising from Arctic Mining and Extraction Projects
  • Emerging Arctic Markets and Trade Routes
  • Updating Infrastructure in Line With Increasing Maritime Activity
  • Developing Arctic Tourism while Ensuring the Safety of Passengers, Crew and Local Communities and Wildlife
  • Plus d’informations peuvent être trouvées sur https://www.wplgroup.com/aci/event/arctic-shipping-summit/


    2018/10/20: CMOS Speaker’s Tour features oceanographer Roberta Hamme

    Roberta Hamme is a chemical oceanographer who studies the marine carbon cycle. She works on understanding and quantifying the natural mechanisms that transport carbon from the surface ocean to the deep, reducing atmospheric carbon dioxide levels. She holds a Canada Research Chair in Ocean Carbon Dynamics at University of Victoria’s School of Earth and Ocean Sciences. Roberta will travel Western Canada in the fall and spring with her talk Ocean Oxygen Cycling from Robotic and Shipboard Observations.

    Ocean oxygen concentrations control where organisms thrive in the ocean and provide important clues to biological productivity rates and the impacts of climate change. Yet despite being one of the oldest and most robust oceanographic chemical measurements, our understanding of oxygen cycling and variability has been limited by the infrequency of shipboard observations. Oxygen sensors mounted on Argo floats offer the means of vastly expanding the ocean oxygen database. These autonomous robotic floats change their density to profile through the water column. Shipboard observations remain important to calibrate sensors, to deploy floats, and especially to conduct intensive studies to understand the processes affecting observed oxygen variations. Oxygen data from Argo floats in the Labrador Sea, one of the few sites in the world where surface waters move into the deep ocean, have been used to determine the low oxygen content of these newly formed water masses. Oxygen data from Argo floats in the North Pacific Ocean have been used to estimate biological productivity rates over an annual cycle. Some of the new questions that can be answered using such observations include documenting and understanding recent downward trends in oxygen throughout most of the ocean’s subsurface waters (known as ocean deoxygenation) and linking oxygen cycles with other sensors now being deployed on Argo floats such as pH, nitrate, and optical properties.

    For Roberta’s tour schedule visit https://cmos.ca/site/speakers


    2018/10/14: Canada’s Catastrophe Conference CatIQ Connect 2019 Student Delegate Program

    CatIQ Connect’s Student Delegate Program has been created to provide networking opportunities to graduate students attending Canadian universities and who are working in fields, or researching topics related to, resilience from catastrophes. We are now accepting submissions through Nov 16.

    Three (3) opportunities are available which include:

    • Full conference registration
    • Thesis presentation on Tuesday, February 5th (Day 2)
    • Display space during cocktail reception on Tuesday, February 5th (Day 2), for further discussion
      $1,000 academic award
    • **CatIQ Connect will also be offering up to 7 additional students the opportunity to showcase their research at the cocktail reception/poster session on Tuesday, February 5th.

      ***CatIQ’s Student Delegate Program is now accepting submissions.

      If you have questions regarding our Student Delegate Program, please do not hesitate to contact Becky Sheffman at 416-368-0777 x28 or becky.sheffman@catiq.com


      2018/08/27: AGA IABM, 4 septembre 2018, Budapest

      La 21e Assemblée générale annuelle de l’Association internationale de météorologie Broadcast (IABM) aura lieu le mardi 4 septembre 2018, à l’Université Corvinus de Budapest, en Hongrie. Elle aura lieu lors de la réunion annuelle du EMS et de la Conférence européenne sur la climatologie appliquée.

      L’ordre du jour complet de l’AGA IABM est disponible ici.


      2018/08/23: CMOS Gets Tweeting with Christine Leclerc

      CMOS Twitter volunteer Christine Leclerc. for members updates area

      Veuillez accueillir notre nouvelle bénévole de Twitter, Christine Leclerc.

      Christine détient un certificate en création de sites web d’un collège américain et un MFA en écriture créative de l’UBC. Auparavant, elle a été directrice des communications dans le secteur sans but lucratif et elle est actuellement bénévole à titre de trésorière à Embark, un organisation de durabilité dirigée par des étudiants. Elle est aussi un membre à titre particulier avec Sierra Club BC. Christine est une apprenante tout au long de la vie qui est fasciné par les questions environnementales et qui étudie la géographie à SFU pour entrer dans une carrière en sciences du climat. Si vous êtes sur Twitter et vous partagez des messages au suject de la météorologie, l’océanographie, ou un sujet connexe qui peut être d’intérêt pour l’adhésion CMOS-SCMO, n’oubliez pas d’utiliser la poignée Twitter @CMOS_SCMO et Christine partagera vos messages!


      2018/08/22: Weather Enterprise Conference, 11-12 octobre, Amsterdam

      Photo shows a satellite in space, at night, with a view of land below studded with lights, for an update for CMOS members on the GWE conference.

      Le Global Weather Enterprise organisera une conférence de deux jours sur les entreprises météorologiques en parallèle avec le CIMO-TECO 2018, qui se tient aux côtés de la Technologie Météorologique World Expo 2018 le 9-11 octobre, à Amsterdam. La Conférence, qui se tiendra le 11-12 octobre, a été organisée par l’OMM en coopération avec la Banque mondiale, l’GFDRR et l’Association de l’industrie de l’équipement hydrométéorologique (HMEI). Il se concentrera sur deux thèmes clés: les données et les modèles d’affaires. En savoir plus sur le GWE dans un article récent de Météorologie Technology International.


      2018/07/20 : Toronto reprend le flambeau : voici les nouveaux volontaires du comité exécutif de la SCMO

      La SCMO profite d’une base de bénévoles extrêmement actifs dans les 14 centres du pays. Tous les trois ans, le comité exécutif de la SCMO se renouvelle avec des membres d’un autre centre. L’année 2018 marque la formation du comité exécutif que dirigent maintenant des membres du centre de Toronto, Paul Kushner, Kimberly Strong, Amir Shabbar, Fred Conway et Alanna MacKenzie. Ils assument les fonctions qu’ont occupées avec succès les membres du centre d’Ottawa. Je tiens à remercier chaleureusement Fiona Robertson (secrétaire correspondante), Marie-France Gauthier (secrétaire de rédaction), Boumy Sayavong (trésorier), Wayne Richardson (président sortant), Martin Taillefer (président sortant) et Martha Anderson (présidente sortante) pour leur formidable éthique de travail et leur dévouement à la Société.

      Gordon Griffith, P.Eng., ing., FEC
      Directeur général, SCMO

      PAUL KUSHNER, PRÉSIDENT

      Paul Kushner comité exécutif de la SCMO, Toronto

      Paul travaille au département de physique de l’Université de Toronto depuis 2004. Il est le chercheur principal du réseau d’étude de l’évolution de la glace de mer et de la neige au Canada (CanSISE, www.cansise.ca). Avant de se joindre au corps professoral de l’Université de Toronto, il occupait un poste de chercheur scientifique à la National Oceanographic and Atmospheric Administration des États-Unis, à Princeton (NJ), et de chargé de cours au département de géosciences de l’Université Princeton.

      Paul note l’engagement et le travail acharné des bénévoles proactifs de la Société partout au Canada. En tant que société à but non lucratif, la SCMO n’existerait pas et ne prospérerait pas sans le dévouement de tant de bénévoles, et il estime que c’est un grand privilège de travailler à leur côté.

      KIMBERLY STRONG, VICE-PRÉSIDENTE

      Kimberly Strong comité exécutif de la SCMO, Toronto

      Kim est professeure de physique à l’Université de Toronto depuis 1996. Elle vient de terminer un mandat de cinq ans à titre de directrice de la School of the Environment et dirige maintenant le département de physique. Elle est aussi chercheure principale adjointe et responsable de thème pour le réseau Probing the Atmosphere of the High Arctic.

      Membre de la SCMO depuis 22 ans, Kim a été présidente du comité des prix et des récompenses ainsi que conseillère. Elle a également participé aux congrès et aux publications de la Société, et considère que la SCMO est essentielle à la promotion des sciences atmosphériques et océaniques au Canada. Elle se réjouit de pouvoir contribuer à cette entreprise en tant que nouveau membre de l’exécutif.

      FRED CONWAY, SECRÉTAIRE DE RÉDACTION

      Fred J Conway comité exécutif de la SCMO, Toronto

      Fred a pris sa retraite d’Environnement et Changement climatique Canada il y a près de dix ans, mais a continué de s’intéresser à la météorologie et à la SCMO.

      Il était heureux d’offrir ses services au nouveau comité exécutif de la SCMO de Toronto, assumant la même fonction qu’au sein du comité exécutif de Toronto des années 1990.

      Fred est ravi de revoir des visages familiers et de rencontrer de nouveaux collègues dont les champs d’intérêt sont si importants et captivants, mais qui malheureusement continuent de subir une pression émanant de tout côté.

      ALANNA MACKENZIE, SECRÉTAIRE CORRESPONDANTE

      Alanna MacKenzie comité exécutif de la SCMO, Toronto

      Alanna travaille au sein de gouvernements municipaux depuis plus de 6 ans et travaille actuellement pour la ville de Vaughan, au département de la planification des politiques et de la durabilité de l’environnement. Elle contribue à créer une communauté durable en ce qui a trait à l’environnement et à la résilience au climat. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences de l’environnement avec majeure en sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’Université de Guelph. Alanna détient également un certificat en météorologie de l’Université York.

      Le bénévolat au sein de la SCMO lui permet de rester en contact avec le monde de la météorologie et de rencontrer des personnes aux vues similaires. Elle reste à la recherche d’occasions d’apprentissage et de perfectionnement.

      AMIR SHABBAR, TRÉSORIER

      Amir Shabbar comité exécutif de la SCMO, Toronto

      Diplômé de l’Université de Toronto en météorologie, Amir a effectué des recherches sur la variabilité et la prévision du climat pendant près de 30 ans au sein d’Environnement et changement climatique Canada. Les téléconnexions atmosphériques et océaniques à grande échelle et leur effet sur le climat canadien sont sa spécialité. Ses recherches sur le phénomène El Niño-oscillation australe forment la base de la compréhension de l’impact de l’ENSO sur le climat canadien. Amir a reçu de la Société canadienne de météorologie et d’océanographie le prix Andrew-Thomson de météorologie appliquée en 2006.

      En tant que bénévole de la SCMO, il vise à promouvoir la météorologie au Canada, en particulier auprès d’élèves du secondaire et d’étudiants.


      2018/07/10 : La SCMO cherche un volontaire pour la gestion des médias sociaux

      La SCMO recherche un bénévole pour renforcer et gérer ses divers médias sociaux. Nous ne profitons actuellement pas de ces ressources à leur plein potentiel. En ce sens, le bénévole aura la possibilité d’exercer une influence réelle sur la façon dont les messages émanant de notre société et de nos membres atteignent le monde.

      Qui peut offrir ses services? Idéalement, un membre de la SCMO, ou quelqu’un qui souhaite le devenir. Il faudra connaître certains domaines liés aux activités de la SCMO (climat, océans et temps relatifs au Canada) ou s’y intéresser.

      Qu’attend-on de vous? Tout ce que vous êtes en mesure de donner! Nous accepterions toute nouvelle idée, et le degré d’énergie et le temps que vous pourrez consacrer à cette tâche. Au minimum, il faudrait accepter de gérer notre fil Twitter, c’est-à-dire d’envoyer un message à la demande d’un des membres du comité exécutif ou du conseil d’administration, quelques fois par mois.

      Qu’est-ce que vous y gagnez? La SCMO est l’organisme à but non lucratif qui regroupe les chercheurs et les professionnels travaillant dans les domaines de l’océanographie, de la climatologie et de la météorologie au Canada. Comme la SCMO compte plus de 1000 membres provenant des secteurs universitaire, gouvernemental et industriel, vous aurez accès à un immense réseau de connaissances et d’expertise. Notre société existe depuis plus d’un demi-siècle. Au cours des dernières années, nous nous sommes efforcés d’accroître notre impact positif sur notre planète en mutation. Si vous souhaitez mettre votre enthousiasme au service de changements environnementaux positifs, vous serez comblé!

      Comment postuler? Communiquez avec le directeur général, Gordon Griffith. Dites-lui qui vous êtes et pourquoi ce poste vous intéresse.


      2018/06/19 : Appel de candidatures d’experts pour le Groupe de travail sur le soutien des données pour les évaluations des changements climatiques GIEC

      Ceci est un appel de candidatures d’experts canadiens pour le Groupe de travail sur le soutien des données pour les évaluations des changements climatiques (GT-Données) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Nous sollicitons les candidatures d’experts qui agiront à titre de coprésidents et de membres du GT-Données.

      L’objectif du GT-Données est de faciliter la disponibilité et l’utilisation des données et scénarios relatifs au changement climatique à l’appui du programme de travail du GIEC, ainsi que d’assurer l’organisation, la transparence, la traçabilité et la stabilité des données et des scénarios liés aux rapports du GIEC.

      À la 47e session du GIEC (mars 2018), le GIEC a renommé le Groupe de travail sur le soutien des données et les scénarios pour l’analyse des répercussions et du climat (TGICA), qui est devenu le Groupe de travail sur le soutien des données pour les évaluations des changements climatiques (GT-Données), et a adopté le nouveau cadre de référence du GT-Données et l’orientation pour le Centre de distribution des données (CDD) du GIEC. Le cadre de référence (disponible en anglais seulement) est joint à titre de référence.

      Processus de demande : Veuillez soumettre le formulaire de mise en candidature ci‑joint (disponible en anglais seulement) et un curriculum vitæ au Secrétariat du GIEC pour le Canada (ec.giec-ipcc.ec@canada.ca) d’ici le 17 juillet 2018. Les membres du GT-Données seront choisis par le Bureau du GIEC et seront avisés directement par le GIEC.

      Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le Secrétariat du GIEC pour le Canada.

      Jaclyn Paterson
      Secrétariat du GIEC pour le Canada
      Direction générale des sciences et de la technologie
      Environnement et Changement climatique Canada
      Gouvernement du Canada
      ec.giec-ipcc.ec@canada.ca


© 2017 Société canadienne de météorologie et d’océanographie

Designed & powered by Creative Carbon