Mot du président de la SCMO, avril 2018

– Par Wayne Richardson, P.ing., Président de la SCMO –

Mon année au poste de président de la SCMO semble passer à toute allure. Il est déjà temps de s’inscrire au prochain congrès de la SCMO. Comme vous le savez, notre comité local d’organisation à Halifax a travaillé d’arrache-pied pour monter de fantastiques programmes scientifique et social. Notre 52e congrès se tiendra du 10 au 14 juin, au nouveau Centre des congrès d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le thème du congrès à venir est « Risques et impacts marins et environnementaux ». Je suis déjà inscrit au congrès et j’ai réservé une chambre dans l’un des deux hôtels affiliés à l’événement.

Photograph of Wayne Richardson, President of CMOS. Pictured is a man's head and shoulders. He is dressed in a t-shirt. He is in his early 60's, is balding, and is wearing glasses.

Chaque année, parallèlement au congrès, nous tenons notre assemblée générale annuelle. Cette réunion permet aux membres de se réunir afin de voter, après avoir examiné et remis en cause des sujets comme les changements au règlement, le budget, les questions financières et les enjeux stratégiques importants qui surgissent de temps à autre. Au cours des dernières années, le comité exécutif et le conseil d’administration ont activement discuté de nos finances et les ont analysées en vue d’améliorer l’offre de services aux membres, de gérer les coûts et d’augmenter, à long terme, le nombre de membres. La migration du Bulletin de la SCMO, de la version papier à une version Web, semble donner de bons résultats. Nous attendons avec impatience de voir si l’adhésion gratuite des étudiants se traduira par une augmentation du nombre de membres ordinaires.

Ma plus grande déception cette année a été notre incapacité à augmenter le budget pour financer nos groupes d’intérêts spéciaux (ceux pour l’Arctique et l’aviation) et à dégager la hausse salariale qui nous permettrait de retenir les services du directeur général plus de deux jours par semaine. En outre, contrairement à ce que j’espérais, je n’ai pu allouer les ressources nécessaires à la visite de certains de nos centres. L’argent manque, tout simplement. De plus, en comparaison avec la Royal Society, l’UGC et l’AMS, nous avons toujours sous-évalué notre offre de services (comme notre répertoire du secteur privé). Nous examinons également de près nos divers honoraires, nos contrats et nos frais d’adhésion. À l’assemblée générale annuelle, nous vous soumettrons une modification de la structure tarifaire pour les services et nous vous exposerons des propositions modestes pour augmenter les frais d’adhésion. Nous continuerons d’offrir l’adhésion gratuite aux étudiants.

Je vous attends en grand nombre, au congrès et à l’assemblée générale annuelle.

Wayne, handwritten

Tags: , , ,

Pour les numéros précédents allez à la page Archives sur le site principal.

© 2017 Société canadienne de météorologie et d’océanographie

Designed & powered by Creative Carbon