La SCMO donne une voix aux scientifiques

– Par Paul Kusher, Université de Toronto et Vice-président du SCMO –

La couverture médiatique des changements climatiques influence considérablement la perception et l’attitude du public, et renforce le soutien à la recherche scientifique qui porte sur ce problème mondial urgent. Les faits et les avis d’experts légitimes doivent donc rejoindre facilement le public. Ce qui signifie que les spécialistes du climat doivent de plus en plus souvent plaider en faveur de la recherche scientifique sur le climat et du constat réel de son incidence.

Au cours des huit derniers mois, l’exécutif de la SCMO a travaillé avec des collègues que finance le Programme de recherche sur les changements climatiques et l’atmosphère (RCCA), et ce, afin de garantir que le gouvernement fédéral continue de soutenir les travaux d’importance mondiale qui sont menés dans le cadre de ce programme. En raison de la persévérance et des activités de lobbying déployées par le biais d’Évidence pour la démocratie, nous avons eu droit à quelques victoires, comme le maintien du financement du laboratoire polaire PEARL. Mais la lutte se poursuit pour assurer le financement de la majeure partie du programme de RCCA.

En ce sens, une couverture médiatique nationale n’est pas une mince victoire : les activités de défense des sciences ont réussi, le mois dernier, à se tailler une place dans l’éditorial de The Globe & Mail. Le texte défend avec force le cas de la RCCA :

« il est difficile de comprendre la raison pour laquelle Ottawa ne renouvelle pas le Programme de recherche sur les changements climatiques et l’atmosphère, le seul programme fédéral qui finance la recherche à long terme et à grande échelle sur les effets des changements climatiques.

Le programme de 35 millions de dollars s’achève cette année, après avoir financé sept grands projets sur cinq ans, la plupart dans l’Arctique. Jusqu’à présent, personne au gouvernement n’a expliqué cet état de fait. Or, l’automne dernier, Ottawa a accordé une prolongation de 18 mois au projet le plus médiatisé que finance le programme de RCCA, le Laboratoire de recherche atmosphérique dans l’environnement polaire (PEARL), à Eureka (Nunavut). »

La SCMO continuera de chercher des moyens de défendre efficacement les sciences, en partenariat avec d’autres organisations et en consultation avec vous, membres dévoués. La recherche canadienne dans les domaines de l’atmosphère, de l’océan, du climat et des sciences connexes s’avère une plateforme avantageuse et un tel travail garantit que nos voix seront entendues.

Pour une couverture médiatique récente, cliquez ici :

International scientists call on Trudeau to re-invest in climate science, Evidence for Democracy (E4D). Retrieved from: https://evidencefordemocracy.ca/en/content/international-scientists-call-trudeau-re-invest-climate-science

Scientists urge Trudeau to restore or replace key climate research fund (22 January 2018), The Globe and Mail. Retrieved from: https://www.theglobeandmail.com/news/national/scientists-urge-trudeau-to-restore-or-replace-key-climate-research-fund/article37679386/

Canadian climate science faces crisis that may be felt globally, scientists warn (22 January 2018), The Guardian. Retrieved from: https://www.theguardian.com/world/2018/jan/22/canada-climate-science-faces-looming-crisis

Ottawa abandonne un programme scientifique sur l’Arctique (23 January 2018), Le Devoir. Retrieved from: http://www.ledevoir.com/societe/environnement/518218/climat-ottawa-abandonne-un-programme-dans-l-arctique

Globe editorial: Science-loving government cuts funding for science (23 January 2018), The Globe and Mail. Retrieved from: https://www.theglobeandmail.com/opinion/editorials/globe-editorial-science-loving-government-cuts-funding-for-science/article37711890/

Tags: , , ,

Pour les numéros précédents allez à la page Archives sur le site principal.

© 2017 Société canadienne de météorologie et d’océanographie