Photograph of the face of an adult Arctic wolf. Call for abstracts for ArcticNET Arctic Change Meeting in December 2017.

Annonce : Arctic Change 2017 ; appel de résumés généraux présentement EN COURS

Désireux d’élargir le succès antérieur de ses Réunions scientifiques annuelles, le Réseau ArcticNet des Centres d’excellence, ainsi que ses partenaires nationaux et internationaux, invitent la communauté de recherche internationale sur l’Arctique à la conférence internationale Arctic Change 2017, qui aura lieu au Centre des congrès de la ville de Québec, dans la province du Québec, au Canada, du 11 au 15 décembre 2017.

Arctic Change 2017 réunira des chercheurs de pointe sur l’Arctique, des étudiants de cycles supérieurs, des représentants de collectivités nordiques, des partenaires des secteurs gouvernemental et industriel, ainsi que des intervenants provenant de divers domaines. Au cours de la semaine, les scientifiques de l’Arctique les plus importants du monde discuteront d’émergeants défis et opportunités mondiaux qui sont la conséquence du changement climatique et de la modernisation circumarctique. Grâce au plus de 1500 participants attendus, Arctic Change 2017 sera l’une des conférences internationales transsectorielles sur la recherche arctique les plus importantes ayant avoir eu lieu sur sol canadien.

La Conférence internationale Arctic Change 2017 se déroulera sur une période de cinq jours, débutant avec la Journée des étudiants, le lundi 11 décembre, et terminant à midi le vendredi 15 décembre. Veuillez consulter le site web d’Arctic Change 2017 pour plus de détails. Veuillez aussi noter que la date de tombée pour soumettre un résumé général est le vendredi 22 septembre 2017.

Session ArcticNET pour les membres du GIS arctique de la SCMO

Une session qui sera d’intérêt particulier pour les membres du GIS arctique de la SCMO sera la session intitulée : Advancing Statistically and Dynamically Accurate Descriptions of the Physical and Biogeochemical State of the Ocean (Perfectionner les descriptions dynamiquement précises de l’état physique et biogéochimique de l’océan).

La session mettra en valeur le travail d’initiatives canadiennes majeures pour décrire l’état physique et biogéochimique de l’océan. Les initiatives mises en lumière au cours de cette session incluront : le travail sur CONCEPTS (Réseau opérationnel canadien de systèmes couplés de prévision environnementale) mené par le gouvernement du Canada ; la MEOPAR (Marine Environmental Observation, Prediction and Response Network) du Réseau des Centres d’excellence mené par l’Université Dalhousie ; le projet international Green Edge ; et plus encore. D’importants efforts ont été entrepris grâce à ces initiatives complémentaires qui, ensemble couvrent les secteurs de l’observation, de la modélisation, de la prévision, et de la représentation statistique et dynamique pouvant mieux décrire, avec précision, la condition de la glace ainsi que de l’état physique et biogéochimique des océans. Cette session fera le lien entre observations et modèles et mettra en valeur les bénéfices résultant du partage des observations ainsi que des besoins relatifs à la surveillance de la conception de systèmes. Les efforts pour décrire l’état physique et biogéochimique du Nord canadien sont particulièrement importants pour appuyer l’Année de la Prévision polaire (YOPP). La session mettra en valeur les besoins d’un engagement significatif de la part des utilisateurs ainsi que d’une absorption d’information de la part d’intervenants grâce à une démonstration du Ocean Navigator qui sert en tant qu’un tel mécanisme.

Tags: , , , ,

Pour les numéros précédents allez à la page Archives sur le site principal.

© 2017 Société canadienne de météorologie et d’océanographie
Site conçu et animé par FerusMedia